Robotique

Un bras pour les gouverner tous

 

Le secteur de la robotique est en pleine expansion et de nouvelles applications fleurissent chaque jour.

Si dans le milieu nucléaire, le robot a vite été étudié pour remplacer l’homme, dans le milieu industriel, les entreprises s’appuient sur laboratoires et centres de recherche pour faire intégrer et co-exister les opérations humaines et les systèmes robotisés sur des tâches manuelles.

Chaque cas d’usage est différent, mais nous retrouvons deux axes principaux qui amènent à la nécessité de remplacer l’homme :

  • La tâche est automatisable et la robotisation permet d’aller plus vite que l’homme
  • La tâche est dangereuse pour l’homme (radiations, rejets chimiques, charges lourdes, hautes températures) et la robotisation garantit sa sécurité

Dans le premier cas, les applications se développent et révèlent parfois la difficulté d’automatiser entièrement une tâche. En effet, une grande partie de la connaissance et de l’expérience sont entre les mains de l’opérateur.

Dans le second cas, la tâche est difficilement automatisable, au vu de sa complexité ou du caractère aléatoire de sa nature, qui empêche toute possibilité d’automatisation.

Dans les deux cas, il est nécessaire de donner à l’opérateur les moyens de parfaire ou de finir la tâche réalisée par le robot. Les technologies Haption ont des années d’expérience dans la téléopération et répondent à ces besoins. Les plugins en CAO peuvent servir de support pour contrôler le robot virtuellement en amont.